search-form-close
Plusieurs ONG appellent à la libération « sans délai » du journaliste Khaled Drareni

Plusieurs ONG appellent à la libération “sans délai” du journaliste Khaled Drareni

Dix sept ONG et associations ont lancé un appel à la libération « sans délai » du journaliste Khaled Drareni, incarcéré à la prison de Koléa depuis une semaine, et réclament l’arrêt des poursuites à son encontre.

« Nous, ONG internationales, organisations professionnelles et associations algériennes, lançons un appel pour la libération immédiate des journalistes incarcérés en Algérie et l’arrêt des poursuites judiciaires abusives à leur encontre », réclament les ONG signataires dans un appel publié sur le site de Reporters sans frontières (RSF).

Khaled Drareni, directeur du site Casbah Tribune, et correspondant de RSF et TV5 Monde, est incarcéré depuis le 29 mars pour « incitation à attroupement non armé et atteinte à l’intégrité du territoire national », rappellent les ONG, qui demandent au président Abdelmajid Tebboune, « d’intervenir immédiatement pour qu’il soit mis fin au harcèlement des journalistes indépendants. »

Dans leur appel, les ONG et les associations signataires disent regretter que « les autorités algériennes profitent du coronavirus pour régler leurs comptes avec le journalisme indépendant en général ».

« Procéder à de telles incarcérations en pleine pandémie, c’est ajouter la mise en danger à la violation des droits élémentaires », mettent en garde les signataires de l’appel dont RSF, Committee to Protect Journalists (CPJ), la Fédération européenne des journalistes (FEJ), la Fédération internationale des journalistes (FIJ), Human Rights Watch, la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH), et le Collectif des journalistes algériens Unis (JAU).

close