search-form-close
Mustapha Berraf dément faire l’objet d’une ISTN

Mustapha Berraf dément faire l’objet d’une ISTN

Mustapha Berraf, dément, dans une mise au point rendue public ce lundi 20 avril, les informations d’une interdiction de sortie du territoire national le concernant pour « dilapidation de deniers publics ».

« Je porte à la connaissance de l’opinion publique qu’aucune notification ou information ne m’a été adressée à ce jour. De plus, le COA fonctionne suivant les dispositions de la loi algérienne en conformité avec la charte olympique.

À ce titre toutes ses décisions et actions sont initiées dans le strict respect des dispositions statutaires et réglementaires après approbation du comité exécutif et de l’Assemblée générale, organe suprême et souverain. Sa gestion étant collégiale et participative », précise-t-il.

Berraf rappelle aussi « que toutes les opérations liées au bilan moral et financier sont auditées et soumises à l’approbation d’un commissaire aux comptes agréé » et que « les bilans moraux et financiers ont été adressés à tous les membres et aux autorités compétentes en leur temps et ont été approuvés à l’unanimité en assemblée générale statutaire ».

« Il me semble utile de préciser que la dernière subvention accordée par les pouvoirs publics pour le fonctionnement du Comité Olympique et Sportif Algérien (COA) remonte à 2013. Les seuls fonds accordés l’ont été dans le cadre de remboursement des dépenses engagées par le COA où lors du financement d’opérations liées à la participation algérienne aux différentes manifestations sportives internationales. Celles-ci sont contradictoirement contrôlées avant et après les opérations et ont fait l’objet de procès-verbaux avec les structures concernées ».

Il n’a jamais été fait état d’une quelconque anomalie où infraction comptable, financière ou budgétaire », assure le président démissionnaire du COA.

« Le COA et moi-même restons à la disposition des organes compétents et de la justice algérienne pour toutes les clarifications nécessaires », conclut-il.

Président du Comité olympique à trois reprises (1996-1998), (2001-2009) et (2013-2020), Mustpaha Berraf a démissionné de son poste en février dernier, se disant « fatigué face aux attaques répétées dont il fait l’objet, lui et sa famille ».

  • Les derniers articles