search-form-close
Mohcine Belabbas critique le gouvernement de Tebboune

Mohcine Belabbas critique le gouvernement de Tebboune

Le président du RCD Mohcine Belabbas a critiqué, ce samedi 11 janvier, le gouvernement nommé par Abdelmadjid Tebboune avec Abdelaziz Djerad comme Premier ministre, estimant que l’ex-président Bouteflika « lui-même aurait apposé son sceau au bas d’une telle liste sans rechigner ».

« La composante du gouvernement issu de ce coup de force ne trompe pas. La recherche des éternels équilibres claniques et régionalistes dans le vieux sérail signe le décalage avec la contestation populaire », a affirmé Mohcine Belabbas dans une allocution prononcée à l’ouverture de la session du Conseil national du RCD.

« L’ex-chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika lui-même aurait apposé son sceau, au bas d’une telle liste, sans rechigner », a estimé Belabbas, soulignant que « le mouvement populaire ne peut se suffire de réformes squelettiques ou de ravalement de façade sans une rupture effective avec le système politique en place et le renvoi de tous ses symboles ».

« Nous étions de ceux qui ont appelé le peuple algérien à ne pas focaliser les énergies citoyennes sur le simulacre du 12/12 et de se projeter sur l’avenir du mouvement révolutionnaire. Le RCD salue la mobilisation populaire qui a disqualifié cette échéance de l’agenda du commandement militaire et prend acte de l’illégitimité de l’actuel locataire du palais d’El Mouradia pour conduire les destinées du pays », a affirmé le président du RCD, estimant que « le pouvoir de fait doit prendre la mesure de la faillite de sa gestion, des revendications populaires et de la réconciliation des Algériens avec leur histoire dans le mouvement révolutionnaire en cours ».

Pour Mohcine Belabbes, « le peuple algérien en lutte ne demande pas aux représentants du pouvoir de fait de faire des mea culpa ou de changer de paradigmes. Il sait que la corruption, les passes droits, le népotisme et le clientélisme sont inhérents au système politique en place. Il est encore temps pour que le pouvoir de fait réalise qu’aucun progrès durable ne peut se faire sans la confiance du peuple et encore moins par des politiques dirigées contre le peuple », a-t-il soutenu.

« Plus que jamais, le RCD appelle à une transition constituante associant l’ensemble des forces patriotiques pour élaborer ensemble une constitution qui fait écho à l’Histoire et à la mémoire de notre peuple, consacre les droits universels de l’homme et des citoyens, garantit les libertés individuelles et collectives, protège la règle du libre choix du peuple et l’alternance démocratique au pouvoir », a conclu le président du RCD.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close