search-form-close
Le consul du Maroc à Oran a quitté l’Algérie

Le consul du Maroc à Oran a quitté l’Algérie

Le consul du Maroc à Oran quitte l’Algérie. Selon nos informations, il est rentré dans son pays dans le vol de rapatriement des ressortissants marocains bloqués en Algérie qui a été opéré par la Royal Air Maroc jeudi.

Réclamé par les autorités algériennes, le départ du consul marocain était prévisible. Début mai, lors d’une rencontre avec des membres de la communauté marocaine venus protester contre le refus de Rabat de les rapatrier, le Consul a tenu de graves propos à l’égard de l’Algérie qu’il a qualifié de « pays ennemi ».

« Nous sommes dans un pays ennemi, je vous le dis franchement », a déclaré le diplomate, ce qui a provoqué une mini-crise diplomatique entre les deux pays.

Le 13 mai, le ministre des Affaires étrangères, Sabri Bakhdoum, a convoqué l’ambassadeur du Maroc en Algérie, après les « déclarations faites par le consul général du Maroc à Oran ».

Alger avait signifié à l’ambassadeur du Maroc que « la qualification par le Consul général du Maroc à Oran, si elle venait à être établie, de l’Algérie de ‘pays ennemi’ est une violation grave des us et coutumes diplomatiques, qui ne saurait être tolérée ».

Rabat n’a pas réagi officiellement, mais une source autorisée à l’ambassade du Maroc à Alger a déclaré au site marocain le 360 que « la vidéo à laquelle vous faites référence a fait l’objet d’un montage pour faire tenir à notre diplomate des propos qu’il n’a proférés à aucun moment. De toute manière, ce n’est pas la teneur de la même vidéo qui nous a été transmise le lundi 11 mai ».

Mais pour les autorités algériennes, la vidéo est authentique et le consul du Maroc à Oran a bien qualifié l’Algérie de pays « ennemi ». Depuis cet incident, le premier du genre dans les relations entre les deux pays qui entretiennent des relations difficiles, le départ du consul était une question de temps.

  • Les derniers articles