search-form-close
Internet : l’opérateur Icosnet suspend ses services WiMax, l’ARPCE s’explique

Internet : l’opérateur Icosnet suspend ses services WiMax, l’ARPCE s’explique

Le fournisseur d’accès à internet Icosnet a annoncé, ce mardi 28 janvier, la suspension de son service de connexion via la technologie WiMax et ce « conformément aux nouvelles directives de l’ARPCE concernant cette technologie ».

« Nous nous voyons, à notre regret, dans l’obligation de suspendre nos services de connexion à travers la technologie WiMax sur instruction de l’ARPCE, autorité de régulation à laquelle nous nous conformons », a indiqué Icosnet dans un communiqué.

« Dans le cadre de cette interruption de service, nous avons déployé tout ce qui a été en notre capacité pour migrer nos clients WiMax vers notre réseau filaire quand cela aura été possible », indique la compagnie qui précise avoir sollicité à plusieurs reprises Algérie Télécom « pour trouver une solution de connectivité à nos autres clients dont la migration vers notre propre réseau filaire était techniquement impossible ».

« Il n’a malheureusement pas été possible d’obtenir de la part d’Algérie Télécom, dans les délais impartis par l’ARPCE, la prise en charge que nous aurions souhaité offrir à nos clients », affirme Icosnet, ajoutant que l’ARPCE a refusé d’accorder un délai supplémentaire afin de « trouver une solution convenable à nos clients qui leur éviterait une coupure brusque de connexion ».

L’Autorité de régulation de la poste et des communications électroniques (ARPCE) a réagi ce mercredi. « Afin de se conformer à la législation et à la réglementation en vigueur en terme d’utilisation de liaisons radioélectriques, l’Autorité de régulation a amendé en 2017 le cahier des charges régissant l’activité de fourniture de service d’accès internet (FAI). Ledit cahier des charges amendé a été signé par des opérateurs fournisseurs de service d’accès internet, dont l’opérateur ICOSNET », indique l’ARPCE dans un communiqué.

« Lors de l’examen des demandes de renouvellement d’autorisation de fourniture d’accès internet formulées par les différents opérateurs, l’Autorité de régulation a procédé à la mise en conformité des dites autorisations aux nouvelles dispositions réglementaires. À ce titre, l’Autorité de régulation a subordonné le renouvellement des autorisations au basculement des liaisons radioélectriques sur des supports filaires conformément au cahier des charges précité », a ajouté l’APRCE.

« Dans ce cadre, l’opérateur ICOSNET titulaire d’une autorisation FAI a été invité à se conformer aux dispositions en vigueur et un délai de trois (3) mois lui a été accordé à compter du 29 octobre 2019 », affirme l’Autorité, précisant qu’Icosnet « a été invité également, dans un souci de continuité de service, à informer ses clients de cette nouvelle situation et à se rapprocher de l’opérateur légalement habilité à fournir ce type de connexion ».

« L’établissement de réseaux, y compris radioélectriques, relève du régime de la licence conformément à la législation en vigueur », rappelle par ailleurs l’Autorité de régulation, invitant les clients ayant fait l’objet de déconnexion à se rapprocher des opérateurs dont la liste est disponible sur le site de l’ARPCE.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close