search-form-close
Djerad : l’Algérie est entrain de gagner la bataille anti-Covid

Djerad : l’Algérie est entrain de gagner la bataille anti-Covid

Abdelaziz Djerad dresse un bilan positif de la lutte contre la pandémie de coronavirus Covid-19 en Algérie. Il cite deux batailles gagnées : les tests de dépistage et le protocole de traitement à base de chloroquine.

« Depuis le début de l’épidémie, nous avons lancé un premier défi lié aux tests de dépistage », explique-t-il dans une déclaration au site Santé Algérie, ce vendredi, en marge de la présentation du bilan quotidien de la pandémie, ce vendredi 22 mai.

« Nous avons réussi à avoir le maximum de tests que nous avons importés. Maintenant, nous les fabriquons en Algérie », énumère-t-il, en ajoutant que les tests de dépistage permettent de connaître « le nombre réel des personnes contaminées ». « Nos capacités de dépistage peuvent aller très loin », assure M. Djerad.

Le 11 mai, la Présidence avait annoncé le lancement de la production des testes de dépistage du coronavirus par une société algérienne dont l’usine est située à Baba Ali à l’Ouest d’Alger, avec une capacité de 200.000 unités par semaine.

Pour Djerad, le deuxième défi qui s’est posé au gouvernement est celui du traitement à dispenser aux malades. « Le deuxième défi qu’on a gagné très tôt et bien avant beaucoup de pays, est la réussite du protocole thérapeutique que nous avons utilisé : l’hydroxychloroquine continue de donner de très bons résultats », se félicite-t-il.

Le troisième est dernier défi que le gouvernement veut relever est celui de convaincre les Algériens de porter le masque à l’extérieur de leurs maisons, et de le rendre disponible en quantités suffisantes.

«Aujourd’hui, nous avons lancé une campagne nationale qui a permis de distribuer 9 millions de masques. Je tiens à rappeler, au passage, que contrairement à ce que prétendent certains, nous avons commencé à exiger l’utilisation des masques, il y a déjà deux mois. Aujourd’hui, nous voulons que les masques soient obligatoires pour tous les citoyens », explique le Premier ministre, en marge de sa visite de courtoisie au comité scientifique.

En plus des défis relevés par les autorités dans la lutte anti-Covid, Abdelaziz Djerad dit avoir constaté un nouveau phénomène en Algérie : « L’esprit de la citoyenneté est en train de se développer de plus en plus. »

Il explique que les Algériens sont « en train de comprendre que leur rôle est essentiel et que tout ce qui est fait est dans l’intérêt du citoyen et de notre pays »

« Nous sommes arrivés à travers cette expérience à mettre en place un véritable front patriotique interne qui a créé un ciment entre les gouvernants et les gouvernés. C’est cela l’avenir de notre pays », se réjouit-il.

Le premier ministre termine en rendant hommage au personnel médical algérien, en première ligne dans la bataille contre le coronavirus. « Il faut faire confiance à nos compétences et à nos médecins », plaide-t-il, en rappelant que certains médecins ont « une réputation mondiale ».

« Nous avons des médecins sur le terrain qui font un travail fabuleux et extraordinaire. Certains (Allah yarhamhoum) ont sacrifié leurs vies. D’autres sont en train de passer des jours et des nuits dans les hôpitaux et ne voient pas leurs familles. Il faut faire confiance à notre élite. Moi je fais confiance aux Algériens à tous les niveaux. Cette confiance qui s’est instaurée petit à petit, va nous permettre de nous en sortir inch’Allah. Saha aidkoum ».

close