search-form-close
Déconfinement en Algérie : le constat peu rassurant de la wilaya de Saïda

Déconfinement en Algérie : le constat peu rassurant de la wilaya de Saïda

Le premier ministre Abdelaziz Djerad a dévoilé ce jeudi 4 juin le plan du gouvernement pour le déconfinement progressif en Algérie, où la pandémie de coronavirus poursuit sa décrue, amorcée il y a dix jours. Ce plan en deux étapes sera lancé dimanche 7 juin.

Hasard du calendrier ou non, le même jour, le wali de Saïda dressait un constat alarmant sur la vie post-confinement dans sa wilaya, qui fait partie des quatre premières wilayas du pays avec Illizi, Tamanrasset et Tindouf, où le déconfinement a été levé totalement.

« Après l’évaluation de la première semaine après la fin du confinement dans la wilaya Saïda, il a été enregistré des dépassements de la part des citoyens en matière de respect de la distanciation sociale et l’absence de la culture du port du masque comme l’exige la loi », a résumé la wilaya dans un communiqué posté sur sa page Facebook, qui a décidé de passer à l’acte dès mardi 9 juin avec l’application de « mesures coercitives » contre les contrevenants au port obligatoire du masque.

La wilaya dit avoir constaté une « violation importante » de l’obligation du port du masque en dehors de la maison dès la levée du confinement, la hausse des cas d’infection au coronavirus suspects, la mise en quarantaine de 200 personnes jusqu’à ce jeudi 4 juin, l’augmentation des accidents de la route et la hausse du trafic automobile. En cas de la persistance de cette situation, la wilaya menace de demander aux autorités supérieures du pays d’appliquer de nouveau le confinement sanitaire sur son territoire.

  • Les derniers articles