search-form-close
Blocages d’internet : l’Algérie a perdu 200 millions de dollars en 2019

Blocages d’internet : l’Algérie a perdu 200 millions de dollars en 2019

Les divers blocages de l’accès à Internet et aux réseaux sociaux survenus au cours de l’année 2019 ont coûté à l’Algérie des pertes financières évaluées à 200 millions de dollars, selon une étude menée par Top10VPN.com, l’un des principaux sites web d’examen de VPN, citée, ce lundi 13 janvier, par l’agence spécialisée Ecofin et le site Telecompaper.

Dans son étude, top10vpn.com révèle que chaque blocage de l’accès à Internet ou de l’accès aux réseaux sociaux en 2019 est survenu « le plus souvent en réponse à des manifestations ou à des troubles civils, en particulier dans un contexte d’élections, pour restreindre le flux d’informations et maintenir une emprise sur la population ».

Ce qui a été le cas de l’Algérie avec l’avènement du mouvement populaire Hirak et les manifestations qui ont émaillé l’année écoulée pour demander le changement radical du régime politique.

Plusieurs supports médiatiques ont été carrément bloqués sans qu’aucune justification ne leur soit donnée, à l’instar de notre média Tout sur l’Algérie (TSA) qui entame son 7e mois de blocage.

À l’échelle mondiale, les pertes financières dues aux divers blocages à Internet et aux réseaux sociaux sont estimées à 8 milliards de dollars et 18 000 heures de blocage, au cours de l’année écoulée.

En Afrique subsaharienne, le volume de cette perte financière est estimé à 2 milliards de dollars et 7 800 heures de blocage.

La plateforme souligne que ces atteintes à l’accès à Internet « ont non seulement entaché la confiance des investisseurs mais ont également affecté la liberté d’expression et le droit à l’information des citoyens ».

  • Les derniers articles