search-form-close
Dialogue : le président Tebboune reçoit Abdelaziz Rahabi

Dialogue : le président Tebboune reçoit Abdelaziz Rahabi

Abdelaziz Rahabi a été reçu ce jeudi par le président Abdelmadjid Tebboune. « J’ai été reçu ce soir par le président Tebboune à sa demande pour échanger et écouter son appréciation de la situation actuelle et sa vision de l’avenir », a annoncé l’ancien ministre de la Communication dans une déclaration postée sur sa page Facebook.

« J’ai fait part au président de la République de ma préoccupation concernant la perte de confiance entre le peuple et le système politique, eu égard aux expériences précédentes, et la nécessité de chercher à parvenir à un large consensus national pour sortir de la situation actuelle, pour renforcer le front intérieur dans un contexte marqué par les risques sécuritaires aux frontières de l’Algérie », a ajouté M. Rahabi.

Dans sa déclaration, le coordinateur de la réunion de l’opposition qui s’est tenue à Ain Benian l’été dernier, affirme avoir exprimé au président Tebboune sa « conviction » que la prise de certaines décisions dans le cadre de ses pouvoirs constitutionnels peut contribuer à instaurer la confiance et le calme ».

Parmi ces mesures, Rahabi cite « la libération de tous les détenus d’opinion, la levée de toutes les formes de tutelle sur les médias et l’arrêt des restrictions à l’action partisane contre les forces politiques opposées à la politique du pouvoir ».

La deuxième mesure réclamée par Rahabi est « la protection du hirak national béni des tentatives de l’affaiblir et de le criminaliser, et le considérer comme une opportunité historique pour l’Algérie d’entrer dans l’ère des libertés individuelles et collectives et d’intégrer les régimes développés dans le monde ».

Il a également demandé d' »élargir les canaux de communication, sans exclure aucune partie, pour atteindre le plus grand consensus national possible pour sortir du blocage actuel, et de se concentrer sur les enjeux économiques et sociaux, qui représentent la préoccupation quotidienne du citoyen algérien ».

Rahabi termine sa déclaration sur une note positive, en affirmant avoir « ressenti chez le président l’intention et la volonté. J’espère qu’elles trouveront une concrétisation sur le terrain, pour le bien du pays et du peuple ».

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close